La BIENTRAITANCE

LA BIENTRAITANCE

Et si on parlait un peu de "bientraitance".En cherchant  dans les dictionnaires, je n'ai pas pu trouver ce mot, peut-être que l'on préfère utiliser la maltraitance. Même si bien est le contraire de mal je viens de comprendre que certains mots ne sont pas encore entrés dans le vocabulaire des soignants ni dans la langue française pourtant si riche de tous ces anglicismes et autres mots sans grandes significations.

La "bientraitance" n'est peut-être pas un mot mais un état d'esprit, une façon de faire. Ma vision de la "bientraitance" est très large car ce n'est pas seulement le fait de ne pas "agresser" physiquement ou verbalement les patients mais plutôt un comportement général envers eux. La première agression du matin n'est-elle pas d'allumer la lumière pleins feux à peine entré dans la chambre et sans dire bonjour en ajoutant "il est l'heure, allez debout!" ? Le bon sens voudrait d'abord que l'on frappe à la porte avant d'entrer et d'allumer les veilleuses, d'arriver au chevet du patient, de lui tendre la main  et de lui demander :" Bonjour, comment allez vous ce matin?". Laissez le temps au patient de sortir de son sommeil comme nous aimons tant le faire nous même chaque matin, car n'oublions pas qu'en institution il n'y a pas de grasse matinée. Tous les jours le toxin sonne de bonne heure même le Dimanche.

Il faut aussi prendre soin de l'installation du patient pour le petit déjeuner car c'est souvent le repas qu'il préfère. Alors pensez à lui, enfilez lui une robe de chambre ou un gilet et soignez la présentation du plateau repas avec en bonus le traditionel "Bon appétit".

Puis vient le moment de la toilette, avec là encore une multitudes d'agressions. On déshabille le patient sans crier "gare" et on démarre sur les chapeaux de roues avec la toilette du visage quelquefois sans même prévenir alors qu'il serait bien plus agréable de simplement faire toucher l'eau au patient et de lui dire :" Est-elle à bonne température pour vous laver le visage?". Préserver la nudité de la personne est aussi un point clef du soin car pour le patient c'est un cap difficile dans la vie institutionelle. Nous entrons dans son intimité.

Une fois la toilette achevée, avec là encore des instants difficiles pour le patient, arrive le moment délicat de l'habillage. Un pull-over qui a du mal à passer alors on tire jusqu'au moment où il faut se rendre à l'évidence, ça ne passera pas. Alors on enlève le pull en tirant encore plus fort car ça nous énerve de perdre du temps la dessus. Il faut prendre le temps de commencer par le membre lésé et ne pas oublier de bien redresser les manches. Un habillage bien fini permet au patient de se sentir bien dans ses vêtements.

Un peu de parfum, s'appliquer dans le coiffage, le brossage des dents, voilà encore de petites choses qui peuvent agrémenter le début de la journée.

Une fois bichonné, le patient a le droit à encore un peu d'attention pour son installation au fauteuil ou au lit car c'est là qu'il va passer la majeure partie de sa journée. N'oublions pas la sonette d'appel et le téléphone qui sont les deux seuls liens avec l'extérieur de sa chambre mais aussi ses lunettes, ses revues, son mouchoir etc.. Voilà notre patient prêt pour subir une longue journée d'attente, alors servons lui un verre d'eau fraîche et souhaitons lui" bonne journée et si vous avez besoin de quoi que ce soit n'hésitez pas à appeler". Il saura alors que vous êtes prêt à revenir le voir dés qu'il en aura besoin et je crois que c'est déjà un soulagement pour lui de pouvoir compter sur vous.

Une grande partie de la "bientraitance" peut être déjà appliquée sans avoir à se creuser la tête simplement en étant attentioné et agréable avec le patient. Si on ajoute à celà le fait d'avoir préparé son soin et réfléchi à la tâche que l'on doit faire,pour éviter de perdre du temps dans des gestes inutiles ou parasites, on devrait tendre vers un soin de qualité. Le temps économisé pourra alors être consacré totalement au bien-être du patient. Donc avec le même temps passé dans la chambre, le patient recevra plus de soins ou des soins de meilleure qualité et pourquoi pas seulement un petit moment à discuter avec lui...

En ayant suivi une formation en ergomotricité, vous pourrez de plus effectuer un travail en complète sécurité pour le patient et pour vous même.Vous pourrez mettre en oeuvre les techniques vous permettant de ne plus vous servir de la prise en "pince" et de faire participer le patient au maximum de ses capacités dans un but d'autonomisation. Un patient qui fait seul est un patient qui retrouve sa dignité donc un patient qui va mieux moralement.

Vous aurez accompli votre "mission" quand vous verrez le patient progresser et qu'il aura recouvrer son indépendence dans les gestes de la vie quotidienne. Il vous remerciera peut-être, mais s'il ne le fait pas ne soyez pas déçu car on fond de lui il sait ce que vous avez fait pour lui dans les moments difficiles de son hospitalisation.

Restez humble en toutes circonstances, ne jugez pas, soyez ouvert, toute personne en institution a le droit aux mêmes soins quels que soient ses origines, sa couleur de peau, son âge, son sexe,son niveau social et ses réactions au cours de son séjour.

Vous êtes soignant alors soignez avec votre coeur et pas avec des préjugés ou des idées préconçues. Sachez vous remettre en question et accepter les remarques des autres, elles vous feront avancer et vous améliorer dans votre prise en charge du patient.

Et n'oubliez jamais qu'un jour vous pourriez être hospitalisé et que vous aimeriez certainement être "BIENTRAITE"

Merci d'avoir lu ce texte jusqu'à fin, j'espère qu'il vous fera réfléchir et peut-être changer vos comportements.

7 votes. Moyenne 4.57 sur 5.

Commentaires (1)

1. VéroP 31/10/2010

BRAVO pour cet article !!

C'est un concept qui peut tous nous aider dans la réflexion sur les actes du quotidien.
La bientraitance demande donc des échanges entre toutes les parties prenantes : institutions, professionnels touts confondus, usagers, familles et proches, bénévoles etc… et surtout avec RESPECT.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site